Problèmes respiratoires Pays de Gex-Genève

Vous souhaitez améliorer votre respiration? Découvrez ce qu’est la Coordination Respiratoire et en quoi c’est un nouvel outil intéressant.

Selon une étude*…

50% des personnes ne sont pas satisfaites de leur respiration, et lui trouve des défauts comme: tension, oubli de respirer, respiration pas assez profonde, apnée, souffle court. 

En même temps, 83 % pensent qu’il y a un  lien important entre la respiration et leur état psychologique et émotionnel.

Qu’est ce qu’on fait avec çà?

Ces mêmes personnes proposent de consulter un docteur, de respirer par le ventre comme un bébé, de se tenir droit, de  se centrer sur le souffle, ou encore d’expirer le plus possible. Le but étant d’améliorer leur respiration.

La situation est effectivement désagréable. Ressentir un blocage respiratoire, une gêne respiratoire est assez anxiogène et on cherche à améliorer notre souffle.

Selon l’intensité , une consultation médicale est envisagée. Avec parfois de la physiothérapie respiratoire ( kiné respiratoire).

L’ostéopathie, la fasciathérapie sont aussi des pistes. Une côte peut être déplacée, des muscles de la cage en tension. Le fascia peut limiter le mouvement de certaines zones.

Les exercices de respiration que l’on trouve dans certaines méthodes peuvent aider à déployer le souffle. Mais je pense que si les structures ne sont pas disponibles, ces exercices peuvent être difficiles. De même pour la pratique de la méditation où l’on se concentre sur son souffle. Si la respiration est comme “ bloquée”, il sera compliqué de profiter de sa séance.

Autres idées sur la respiration

Si l’on pose la question de ce qui est engagé anatomiquement parlant dans la respiration, selon cette même étude citée plus haut, 20% ont oublié de mentionner les poumons, seulement 22% ont mentionné le diaphragme.

Quant au nombre de côtes contenues dans la cage thoracique,il varie entre 7 et 24.

Autre chose, la mobilité de la cage thoracique est jugée non souhaitable pour 22 % des participants, et 17 % pensent qu’il faut absolument gonfler l’abdomen lors de l’inspiration.

A la question qu’est ce qu’une bonne respiration, 44% pensent qu’il faut inspirer le plus possible pour nourrir le corps en oxygène. D’autres pensent qu’il faut plutôt inspirer doucement, sans prendre trop d’air. 50 % pensent qu’il est important d’expirer beaucoup d’air pour s’en débarrasser, alors que 39% pensent qu’un débit expiratoire régulier et calme est plus profitable.

Nous pouvons voir ainsi que la connaissance de notre fonction respiratoire est assez floue. Peut-être parce que le cerveau sait gérer tout seul de façon autonome…mais quand il y a un problème, notre cerveau veut aussi utiliser sa capacité de contrôle et pour çà, c’est tout de même bien de savoir de quoi on parle et comment cela fonctionne.

La Coordination Respiratoire : un outil de compréhension

La Coordination Respiratoire va plus loin: c’est une éducation à la respiration.

C’est une méthode jeune car sa formation date de  2011. Mais à la fois elle est née dans les années 50…

Un peu d’historique..

Il était une fois …

…près de New York dans les années 50 avec un chef de chœur, prénommé Carl Stough. Il obtenait de bons résultats avec ces choristes car il donnait pour chacun des cours, prodiguant des conseils sur le souffle et la voix. Un médecin pneumologue ( Doc Small , Hôpital d’East Orange- New Jersey) lui proposa de travailler avec des personnes atteintes d’emphysème. “Le but n’est bien évidemment pas de transformer les malades en chanteurs, mais de leur offrir une démarche qui éduque le système respiratoire à un bon fonctionnement et de voir s’il y a un effet ” ( cf le livre ” la voie de la voix” ). 

Carl s’est rendu compte que les conseils octroyés à ces personnes n’avaient pas le même résultat que pour les choristes. Il décida d’accompagner ces personnes avec ses mains pour donner une indication de mouvement. 

C’est à ce moment-là qu’il a pu remarquer l’influence du toucher sur la respiration. Il obtint des résultats remarquables. Cependant, il ne pouvait expliquer sa méthode, il suivait son intuition. Ainsi pour chaque patient, il procédait différemment. Les médecins lui demandèrent alors de former d’autres personnes, ce qui n’a jamais été possible car il n’arrivait pas transmettre son don…

Carl continua de recevoir des personnes malades, des chanteurs, des comédiens. Il travailla aussi avec des athlètes de haut niveau avec des résultats  sur les performances et le temps de récupération. Il fut donc sélectionné comme préparateur de l’équipe américaine de course aux JO de Mexico en 1968. Mexico est à 2250 m, ce qui demande une préparation spéciale. L’équipe américaine est la seule à ne pas mettre de masque à O2 après l’effort et c’est celle qui remporta le plus de médailles.

Lynn Martin 

Dans son entourage, il y a eu Lynn Martin qui a été son élève et son assistante personnelle jusqu’à la fin de sa vie. Lynn, qui avait étudié l’anatomie fonctionnelle (idéokinésie), a passé beaucoup de temps à observer le travail de Carl et grâce à ses connaissances, elle a pu établir des hypothèses fonctionnelles de sa méthode, c’est-à-dire qu’elle pouvait expliquer ou en tout cas comprendre ce qui se passait à l’intérieur du corps de la personne lorsque Carl travaillait.

Robin de Haas

Un jeune chanteur suisse, Robin De Haas, qui avait beaucoup de questionnements concernant le souffle partit travailler avec Lynn en 2005. Carl étant décédé en 2000. De leur rencontre naît une belle collaboration. De retour en Europe, Robin a vu la nécessité de former d’autres personnes. Il structura le travail  de Lynn en créant des procédures. Avec Lynn, ils créent la formation en 2011 en suisse et aux USA.

Robin de haas et Lynn Martin

A qui s’adresse La coordination Respiratoire ?

La Coordination Respiratoire provient du milieu du chant, mais a trouvée des applications dans d’autres domaines.

Cette méthode peut amener plus de confort au quotidien pour la BPCO, l’asthme, la sarcoïdose, l’emphysème pulmonaire, la fibrose pulmonaire….

Parfois il n’y a pas de pathologie associée, il s’agit d’une sorte de “dysfonctionnement “ de la respiration. Il faut ré-expliquer au corps comment il doit fonctionner.

  • aux personnes souffrant de stress , d’angoisse: la Cr est un outil pour mieux gérer ses maux.
  • Chanteurs, orateurs: la Coordination Respiratoire permet une optimisation de la fonction vocale, une réduction de la fatigue vocale.
  • musiciens souffleurs ou non à la recherche de plus de souplesse et d’une meilleurs sonorité. souvent les musiciens non souffleurs disent ne pas bien respirer en jouant. c’est un apprentissage. Car il faut dépasser un illogisme cortical. La Coordination respiratoire a des outils à apporter.
  • sportifs: amélioration des performances par une meilleure ventilation.

Comment se déroule une séance ?  

La personne est allongée sur une table de soin, habillée. 

Tout d’abord, il y a un temps de bilan par des mouvements très doux des zones qui pourraient bloquer le souffle.

Ensuite le praticien procède à une réduction des tensions, puis un temps de re-coordination des muscles qui doivent travailler ensemble. Pour cela on utilise, entre autre, la voix. 

Selon le besoin de la personne, on applique cette pratique à la performance ( chanteurs, sportifs  …)

Ensuite il s’agit de générer une conscience quotidienne pour un maintien des compétences acquises. Des exercices sont proposés.

Le praticien a à cœur que la personne devienne autonome dans sa pratique, pour cela tout est expliqué. Cette méthode se base sur l’anatomie fonctionnelle et sa compréhension. Il s’agit aussi de se prendre en main, d’être actif face à une pathologie par exemple. 

La Coordination Respiratoire, par ses mouvements doux, ramène une conscience d’un mouvement interne. Il s’agit de développer sa proprioception. C-S Sherrington disait de la proprioception qu’elle était “ l’ancrage organique de notre identité.” J-P Roll la décrit comme étant ” une véritable vision intérieure à qui l’on doit l’émergence, souvent silencieuse, mais très prégnante à la fois, de la conscience de soi, de la corporalité propre à chacun et sans laquelle toute relation au réel devient impossible.” ( cf livre “Le mouvement dans tous ces états” d’Eve Berger.)

Enfin, le praticien “care “ en anglais: Il prend soin de, s’occupe de, soigne.

La Coordination Respiratoire, une nouvelle alternative intéressante dès aujourd’hui

Elle permet une compréhension du corps comme instrument ( chanteur) plus profonde que dans l’enseignement classique. De même pour les instrumentistes. Il s’agit de comprendre la fonction, l’anatomie fonctionnelle, ce qui se joue dans la gestion de la pression et du débit d’air. C’est un outil qui vient en appui de l’enseignement musical. Elle apporte, entre autre, la notion de capacité d’absorption de pression de la cage thoracique. Une personne souffrant d’une fatigue vocale (oedème, pré-nodule, …) peut être aussi accompagnée, car la méthode prend en compte la coordination respiratoire et oro-laryngo-pharyngée.

La Coordination Respiratoire ne guérit pas d’une pathologie pulmonaire, mais peut stimuler la ventilation, apporter un confort respiratoire. Elle ne remplace pas un traitement médical. C’est une alternative ou un complément à la physiothérapie. D’ailleurs plusieurs médecins s’y intéressent de près, notamment pour les personnes atteintes de Covid long où la kinésitherapie respiratoire a parfois ses limites.

Pour des patients ressentant une gêne respiratoire, mais dont les examens ne montrent pas de réelles pathologies, la Coordination Respiratoire est à envisager.  Cela permet aux médecins de proposer une prise en charge. En effet, parfois ceux-ci me disent être démunis, car ces patients ne rentrent pas dans le cadre d’une prise en charge médicale avec physiothérapie respiratoire. Il n’empêche que ces personnes ne se sentent pas bien. Cette proposition de soin, est un soulagement pour eux tant physique que psychologique, car ils peuvent reprendre le contrôle de la situation par des exercices et ressentir un mieux-être.